Accueil arrow Les Publications du RDPG arrow * PORTRAIT DE L' OPPOSANT : Siméon J Francis EKOGA, président du RDPG
Ils Ont Dit...
" La pseudo démocratie que nous connaissons au Gabon est en fait une dictature atroce qui a muselé le peuple et a créé un semblant d’opposition afin de se donner bonne conscience démocratique. " 
 Président du RDPG
*********
Image Exemple
« (...) On organise pas des élections pour les perdre (...)Qui vous a dit qu'on organise des élections pour les perdre? (...) Comment peut-on organiser des élections, y participer et les perdre en Afrique ? ».
« En Afrique, le pouvoir, ça se prend et ça ne se rend pas. »
El Hadj Omar Bongo Ondimba
[1935-2009]

Ancien Président de la République Gabonaise

*********
"Un OUI n'a de sens que si celui qui le prononce, a la capacité de dire NON..."
Lamine Guèye 
[1891-1968]
Premier Président de l'Assemblée nationale de la République du Sénégal
*********
« Sourire à son ennemi ne met pas fin au combat. Se divertir avec son ennemi ne met pas fin aux hostilités»
Massa Makan Diabaté
[1938-1988]
Historien et écrivain malien
**********
 
« L’Union nationale n’a pas à être construite, elle existe en  fait ».
[1902-1967]
Premier Président de la République Gabonaise
(Le Père de l'indépendance)
*********
"Houphouët-Boigny a rendu la Côte d'Ivoire riche et moi je dois rendre les ivoiriens riches..."
Président de la République de Côte d'Ivoire
**********
"Mon combat est un combat d'idées, et mes armes sont la plume et la parole..."
Alpha Condé
Homme politique guinéen
**********
« Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, des préjugés et de l’étroitesse d’esprit »
**********
« Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants ; c’est l’indifférence des bons. »
[1929-1968]
Pasteur américain, leader des droits de l'homme
**********
Image Exemple
« L’arme la plus puissante dans les mains des oppresseurs, est la mentalité des opprimés ! »

Stephen Bantu Biko

 [1946-1977]

Militant noir d'Afrique du Sud, il fut une des plus grandes figures de la lutte anti-apartheid.

**********
" Il n’y a pas de dignité sans liberté : nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage ..."
[1922-1984]
Ancien Président de la République de Guinée
**********
Image Exemple
« Aussi longtemps qu'une seule portion de la terre Africaine demeure sous la domination étrangère, le monde ne connaîtra pas la paix »
[1909-1978]
Homme politique indépendantiste et panafricaniste
Ancien Président du Ghana
**********

(…) « Nous luttons et nous sentons que nous triompherons toujours pour consolider nos principes de dignité, de liberté et de grandeur, pour l'établissement d'un Etat indépendant d'une indépendance véritable, d'une indépendance politique et économique » (…)

Colonel Gamal Abdel Nasser

Homme politique égyptien à l'origine de l'idéologie "nassérienne"
Il est l'un des principaux  dirigeants politiques arabes de l'histoire moderne
Deuxième président de l'Egypte

[1918-1970]

**********

« Soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre cœur n'importe quelle injustice commise contre n'importe qui, où que ce soit dans le monde. C'est la plus belle qualité d'un révolutionnaire. »
[1928-1967]
Révolutionnaire et homme politique argentin
**********
"...Ensemble, organisons-nous et barrons la route à l’exploitation, ensemble organisons-nous, vous de là-bas et nous d’ici, contre ces temples de l’argent. Aucun autel, aucune croyance, aucun livre saint ni le Coran ni la Bible ni les autres, n’ont jamais pu réconcilier le riche et le pauvre, l’exploitateur et l’exploité. Et si Jésus lui-même a dû prendre le fouet pour les chasser de son temple, c’est bien parce qu’ils n’entendent que ce langage..."
[1949-1987]
Ancien Président du Burkina Faso
**********
"...Mais ma foi restera inébranlable. Je sais et je sens au fond de moi même que tôt ou tard mon peuple se débarassera de tous ses ennemis intérieurs et extérieurs, qu’il se lèvera comme un seul homme pour dire non au capitalisme dégradant et honteux, et pour reprendre sa dignité sous un soleil pur..."
[1925-1961]
Leader nationaliste congolais
********** 
 
Les Statistiques
Visiteurs: 1678652
Syndication

Designed by:
SiteGround web hosting Joomla Templates
* PORTRAIT DE L' OPPOSANT : Siméon J Francis EKOGA, président du RDPG Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   
14-04-2009

logo2.gifSiméon J Francis EKOGA, c'est d'abord un exil d'une vingtaine d’années hors de son pays, qu'il a quitté au milieu des  années 80 pour aller poursuivre ses études en France. Très tôt, il fréquente les différents mouvements dits de « Libération du Gabon ».

Parallèlement, il s'engage en France dans les mouvements et partis d'opposition gabonais au régime d’Omar Bongo Ondimba: les appellations sont diverses, du Morena à l’UPG, du FAR  jusqu’au BDP. Il devient alors l'un des plus actifs dirigeants de l'opposition en exil.

En juin 2003, il crée le RDPG, et c'est sous les couleurs de ce dernier que Siméon J Francis EKOGA milite aujourd'hui, avec la même vigueur, et probablement quelques solides habitudes héritées de la clandestinité et de l'exil, en plus…

Le Gabonais,  depuis son long exil en France, croise nombre d'hommes politiques français, de tous bords, et à droite comme à gauche noue de solides amitiés. Il en a profité pour élargir son réseau de relation aux hommes d'affaires. Il fréquente plusieurs chefs d'État et hommes politiques influents.

Après son court passage (une semaine) au Gabon en juillet 2003, à l’invitation du président Bongo Ondimba, à la faveur d'une « timide ouverture démocratique », il apparaît aux yeux de certains collaborateurs de ce dernier comme un adversaire gênant, dangereux voire trop ambitieux, qu’il faut coûte que coûte écarter ou abattre, au profit d'hommes de paille créés par le pouvoir. Ces « faucons » l’accuseront régulièrement, dans plusieurs organes de presse et sites internet (sous divers pseudonymes et noms d'emprunt) d'être à la solde du régime de Libreville pour le décrédibiliser aux yeux de l’opinion nationale voire internationale, sans que la moindre preuve (matérielle ) ne soit portée à la connaissance du public.

Siméon J Francis EKOGA est aussi victime du saisissant clivage qui oppose, aujourd'hui, « les héritiers naturels » du président Bongo Ondimba et les différents courants « politico mafieux » qui s’affrontent pour sa succession. Il représente cette nouvelle génération de Gabonais de l’extérieur, communément appelée « diaspora gabonaise » voire « gabonais de la diaspora », intègre, pétrie d’une expérience, d’une culture voire de convictions politiques et économiques; pour tout dire d'une « mentalité » fort contrastée.

L'homme est volubile et chaleureux, longtemps pénalisé par son caractère impulsif, c'est un orateur habile, qu'on dit parfois populiste, très rusé. Il ne mâche pas ses mots pour dénoncer l'absence d'un État de droit au Gabon. Il s'illustre surtout par son pragmatisme politique.

Même s'il admet avoir pu commettre des erreurs stratégiques dans sa carrière, il reconnaît néanmoins la difficulté de mener un combat politique « normal » dans un pays comme le Gabon, qui est désormais une singularité en Afrique.

Dakar le 5 août 2007

Copyright ©  Keniebadougou

 

" EKOGA : Un opposant gabonais parle..." (NewAfrican : Le Magazine de l'Afrique)

Au Gabon, s’il est quelqu’un qui donne du fil à retordre au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), c’est l’opposant exilé en France, Siméon J Francis Ekoga (49 ans), président du Rassemblement démocratique du peuple gabonais (RDPG).

Il a milité, depuis une vingtaine d’années, dans plusieurs mouvements politiques avec en ligne de mire la « libération du Gabon ». 

Des contempteurs du président Omar Bongo (73 ans) au pouvoir depuis 41 ans et qui compte se représenter en 2012, l’opposant Ekoga est le plus en vue.

Provocateur, avec un réseau de relations politiques et d’hommes d’affaires, il ne veut qu’une chose : une transition en douceur au Gabonpour éviter les affres de la guerre civile. Plongée avec le trublion gabonais dans le « Bongoland ».

Copyright © NewAfrican : Le Magazine de l'Afrique * n° 5 de Novembre / Décembre 2008 - Edition internationale en français

ENCADRE 1 Portrait de Siméon J Francis Ekoga 

Rien dans la formation de Siméon Ekoga ne le disposait à une carrière politique. Scientifique, piqué par le virus de l'informatique, il fait ses classes au sein du groupe français EDF-GDF, avant d'intégrer plus tard la prestigieuse Agence spatiale européenne (ESA). 

A 20 ans, dans les années 1980, il milite au sein de la jeunesse du Mouvement de redressement national (MORENA, premier parti clandestin d'opposition) du Gabon.

Six ans plus tard, la « foudre répressive » s'abat sur les fondateurs du Morena. Siméon Ekoga décide alors « la vague à l'âme » de s'exiler en France pour « poursuivre mon combat politique ». 

Un temps, il a milité au sein de l'Union du peuple gabonais (UPG) de Pierre Mamboundou. Puis, il a pris sa carte au sein du Forum africain pour la réconciliation (FAR), parti politique légalement reconnu au Gabon. 

En 2000, il adhère au mouvement BDP (Bongo doit partir). Ce mouvement réclamait un changement radical en demandant le départ de Bongo. Ekoga est alors en désaccord avec « la ligne politique du parti qui prônait la violence politique sans réelles perspectives d'avenir ». Il quitte et part définitivement créer le RDPG (Rassemblement démocratique du peuple gabonais) en 2003 dont il assume la présidence. 

En peu de temps, il a réussi à fédérer autour de lui, de très nombreux opposants de la diaspora gabonaise. Cela est sans doute dû à la singularité de Ekoga. Il n'est pas un « ancien » ou un « militant de première heure » du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), il n'y a jamais milité contrairement à la plupart des opposants. Ce qui lui donne la latitude de ruer dans les brancards. 

Mais, comme, il le soutient, son opposition se voudrait « républicaine ». D'autant plus vrai qu'en 2003, sur invitation du pouvoir gabonais, il a rencontré le président Omar Bongo « pour discuter avec lui des changements qui s'imposaient au pays et faire légaliser mon parti ». 

Du chemin parcouru depuis cette date… il est un des rares hommes politiques de son pays à avoir refusé d'aller « à la soupe populaire ». Ce qui lui a valu et lui vaut toujours « une campagne de déstabilisation, de calomnie et de mensonges orchestrée par le pouvoir ». Mais, assure t-il « j'ai résisté ». 

Son combat politique, il l'inscrit - à l'entendre - dans le grand creuset « d'un » Gabon avec son patrimoine « civilisateur », sa tradition militante et son capital humain, qui soit capable « d'assumer une vie politique axée sur le principe de l'alternance au pouvoir, respectueuse de la volonté du peuple et des droits fondamentaux des citoyens ». 

En un mot, Siméon Ekoga, en appelle à une synergie pour un réel changement et pour la construction d'une société gabonaise « où il fera bon vivre ». 

Hors politique, dans ses moments de détente, il explore le monde de l'Internet, une passion qu'il a, notamment, grâce à sa formation d'analyste programmeur - informatique à l'Ecole supérieure d'informatique de gestion de Paris (ESIG).

Copyright © NewAfrican : Le Magazine de l'Afrique * n° 5 de Novembre / Décembre 2008 - Edition internationale en français

 

ENCADRE 2   : Une réelle opposition

Parce qu'il affirme avoir « consacré tant d'années de ma jeunesse à lutter pour mon pays », Siméon Ekoga, ne veut pas que l'après Omar Bongo, ne transforme le Gabon en un théâtre de guerre.

Le RDPG n'est pas dans un affrontement frontal avec le pouvoir en place, dit-il en substance. Son opposition au président gabonais, certes brutale, n'est pas non plus une politique du tout ou rien. D'ailleurs, lui, l'opposant le dit assez nettement : « l'opposition telle que nous l'entendons, n'est pas cette opposition qui pendant longtemps a miné l'Afrique (…) l'opposition telle que nous l'entendons n'est pas celle qui incite à la violence et au chaos (…) le temps de l'opposition nihiliste et destructrice est désormais révolu en Afrique ».

Alors dans ce cas, qu'attend le RDPG du régime actuel ? La réponse fuse comme une évidence : « l'unique solution pour une alternance politique apaisée serait que Bongo de son vivant, présente son dauphin et organise une élection libre et transparente. Le peuple gabonais choisira en toute liberté, et sa succession se fera sans heurts ».

L'Afrique de demain a besoin d'une meilleure visibilité. En s'opposant à Bongo dans « l'intérêt du Gabon », Ekoga et le RDPG veulent une opposition « réaliste et constructive ». (Car, ils ne veulent pas envoyer Omar Bongo au paredon encore moins le brûler sur la place publique)

N'est-ce pas vraiment là, le minimum dans une démocratie ?

Copyright © NewAfrican : Le Magazine de l'Afrique * n° 5 de Novembre / Décembre 2008 - Edition internationale en français

Au Gabon, s’il est quelqu’un qui donne du fil à retordre au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), c’est l’opposant exilé en France, Siméon J Francis Ekoga (49 ans), président du Rassemblement démocratique du peuple gabonais (RDPG). [Journal NewAfrican]

Siméon J Francis Ekoga (photo) n'est pas un « ancien » ou un « militant de première heure » du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), il n'y a jamais milité (...) son opposition se voudrait « républicaine » (...) en 2003, sur invitation du pouvoir gabonais, il a rencontré le président Omar Bongo « pour discuter avec lui des changements qui s'imposaient au pays et faire légaliser mon parti » (...) depuis cette date (…) il est un des rares hommes politiques (...) à avoir refusé d'aller « à la soupe populaire ». Ce qui lui a valu et lui vaut toujours « une campagne de déstabilisation, de calomnie et de mensonges orchestrée par le pouvoir ». mais, assure t-il « j'ai résisté ». [Journal NewAfrican]

(...) « l'opposition telle que nous l'entendons, n'est pas cette opposition qui pendant longtemps a miné l'Afrique (…) l'opposition telle que nous l'entendons n'est pas celle qui incite à la violence et au chaos (…) le temps de l'opposition nihiliste et destructrice est désormais révolu en Afrique » (...) « l'unique solution pour une alternance politique apaisée serait que Bongo de son vivant, présente son dauphin et organise une élection libre et transparente. Le peuple gabonais choisira en toute liberté, et sa succession se fera sans heurts » (...) L'Afrique de demain a besoin d'une meilleure visibilité. En s'opposant à Bongo dans « l'intérêt du Gabon », Ekoga et le RDPG veulent une opposition « réaliste et constructive » (...) [Journal NewAfrican]

* INFO FLASH / RDPG : Interview exclusive de Siméon J Francis EKOGA, dans la presse internationale

Nous vous invitons à découvrir l’interview exclusive de Siméon J Francis EKOGA (photo), Président  du Rassemblement Démocratique du Peuple Gabonais  (RDPG ) dans la revue NewAfrican : Le Magazine de l'Afrique* n° 5 de Novembre / Décembre 2008 - Edition internationale - qui vient de paraître.

Siméon J Francis EKOGA, Président du Rassemblement Démocratique du Peuple Gabonais (RDPG) fait le point sur la situation politique, économique et sociale du Gabon.

Cette interview  a déjà suscité de nombreuses réactions positives tant en Europe qu'en Afrique.

Le Bureau de Presse du RDPG

Cliquez sur ce lien pour télécharger le numéro 5 de « NewAfrican », le magazine de l’Afrique, paru le mercredi 5 novembre 2008, où vous trouverez l'interview intégrale de l'opposant gabonais, Siméon J Francis Ekoga

* Le magazine NewAfrican est en vente dans la plupart des kiosques à journaux et librairies en Europe, en Afrique partout dans le monde entier.

Dernière mise à jour : ( 18-06-2009 )
 
< Précédent   Suivant >
Les Sondages
Quel est selon vous, le domaine dans lequel le président Ali Bongo Ondimba devra s'investir le plus?
 
Que pensez vous de l'opposition traditionelle gabonaise ?
 
Mieux Connaître le RDPG
Accueil
Le Mot du Président
Les Orientations du RDPG
Les Statuts du RDPG
Portrait du Président EKOGA
Le Programme du RDPG
La Présentation du RDPG
Les Membres du RDPG
Les Publications du RDPG
L'Historique du RDPG
Activités du parti / Le RDPG
Les Coordonnées
Contactez-Nous
L'Adhèsion au RDPG
Images animées du RDPG
Faire une Recherche
Le Programme Politique
La Refondation du Système
La Refondation Politique
La Refondation Culturelle
La Refondation Sociale
La Refondation Economique
Soutenir le RDPG
Faire une Donation
Les Publications du RDPG
Les Communiqués
Les Dernières Dépêches
Les Actualités Gabonaises
RTG Chaîne 1
Presse / Informations
La Presse Ecrite
Quotidien L'Union
Journal Télévisé RTG 1
Informations Panafricaines
JT Afrique / TV5
Presse / Informations
Les Radios Internationales
Les TV (Infos)
BFM TV
Les Articles Les Plus Lus
Découvrir le Gabon
La Présentation du Gabon
Le Sénat du Gabon
L'Assemblée Nationale
La Constitution du Gabon
La Cour Constitutionnelle
L'Hymne National (Paroles)
L'Hymne National (Musique)
Le Pratique du Gabon
Le Site Officiel du Gabon
L'Annuaire du Gabon
L'Annuaire Professionnel
L'Etat & les Institutions
Le Guide du Gabon
La météo
Les Blogs et sites politiques
Gabon Libre Expression
Blog de Juliette AbandoKwe
On Dit Quoi?-> Denise Epote
Blog Françoise Mouloungui
Siméon Ekoga sur HI5
Photos Ekoga sur FaceBook
Siméon Ekoga sur FaceBook
Blog de Siméon Ekoga
Vigilance Démocratique
Union du Peuple Gabonais
Blog de Béchir Ben Yahmed
Blog de Génération Afrique
Blog Théophile Kouamouo
Blog de Kofi Yamgnane
Blog de Graig Ngbwa Mintsa
L'Espace Multimédia
Les Radios
Documents Télévisés
Les Télévisions
Documents Radiodiffusés
La Musique / Audio
La Musique / Vidéo
Liens : Tv, Radio, Web
Des Vidéos Exclusives
L'immense fortune de Bongo
Nicolas Sarkozy Ivre au G8
Patrice Emery Lumumba
Joséphine & Edith Bongo
Thomas Isidore Sankara
Jean Bedel Bokassa
Le Gabon de Bongo
Images de Libreville
Découvrez Dakar
L'Affaire ELF
Faire Une Recherche
Rechercher
Identifiez-Vous





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
L'Espace des Abonnés
Accueil
Modifications
Proposez un Lien
Proposez un Article
Zone Privée du Site
Faire une Recherche
Proposez un article
Faire Une Recherche
Des Grands Hommes
Léon Mba Minko
Ahmed Sékou Touré
Hugo Rafael Chávez
Mouammar Kadhafi معمر القذافي
Marcus Mosiah Garvey
Laurent Koudou Gbagbo
Simone Ehivet Gbagbo
Thomas Isidore Sankara
Steve Bantu Biko
Samory Touré
Patrice Emery Lumumba
Nelson Rolihlahla Mandela
Martin Luther King
Kwame Nkrumah
Ernesto (Che) Guevarra
Cheikh Anta Diop
Amilcar Lopes Cabral
Ruben Um Nyobe
Faire Une Recherche
Lancer la recherche
http://www.rdpg.org/old/, Powered by Joomla! and designed by SiteGround web hosting